Blog

26. juin, 2017
31. mai, 2017

Vous êtes sur Terre, ce terrain d'expérimentation parfaitement mis en place pour mettre à l'épreuve l'amour véritable. Lorsque vous "travaillez sur vous", vous vous plongez dans l'illusion de ce qu'est la spiritualité sur Terre.

Car lorsque vous travaillez sur vous, vous vous renfermez sur vous-même. Vous nourrissez ce personnage égotique "moi". 

Travailler sur une colère, une peur d'abandon, un manque de confiance en soi... N'épure pas mais nourris, car vous pointez du doigt sans cesse et sans répit la faille. Plus vous pensez aider votre problème plus vous le nourrissez et de ce fait il grandit. Ce qui crée toujours plus de situations dans votre vie avec cette problématique.

L'univers vous envoi ce que vous nourrissez.

Etre véritablement, c'est quitter cette illusion " du travail sur soi pour évoluer spirituellement". Il n'y a pas de gros lots à l'arrivée, pas de quête spirituelle, pas podium.

Nous sommes tous égaux. Il n'y a pas d'être plus haut que d'autres.

Vivre sa vie telle qu'elle se présente à vous et l'accueillir avec bienveillance, c'est ça être spirituel. Car vous êtes un être spirituel dans un corps de matière.

Cette matière vous permet de transcender l'expérience dans l'amour. L'univers vous envoie expérimenter, jouer avec la vie pour exprimer tout l'amour qui se trouve au plus profond de l'infini de votre âme.

Votre job est juste de vous aimer tel que vous êtes, avec vos failles. Ces failles sont négatives seulement d'un point de vue terrestre, d'un regard humain. L'univers, lui, ne voit qu'une expérimentation d'un être d'amour dans un contexte de matière.

Saura-t-il s'aimer contre vents et marées ? Se souviendra-t-il qu'il est un être d'amour ?

Chacun de vous fabrique son film dans sa tête. Ses films s'entrechoquent parfois. Mais ce n'est qu'une illusion qui percute une autre illusion.

Observer vos réactions, vos peines, vos colères, vous fait grandir intérieurement, car l'amour regarde avec compassion et comprend le jeu. Le mental, lui, vous emporte loin du coeur.

Seul votre coeur sait ce qui est bon pour vous. 

Peu importe les pensées, les jugements de votre entourage, de vos amis, de votre famille...

Car lorsqu'une personne pointe l'une de vos failles, il n'y a pas d'amour. Seulement le petit personnage que cette personne s'imagine être qui s'exprime et se compare.

Le but d'une vie n'est pas de devenir spirituel ou éveillé. Simplement de laisser s'exprimer l'être divin d'amour que vous êtes.

Aimer ce qui est.

 

Canalisation reçu le 30 mai 2017

Amour en vous et autour de vous

Mel

2. avr., 2017

Actuellement, vous travaillez vos karmas négatifs et positifs à 100%.

Les temps actuels sont là pour vous aider. Ils vont dans votre sens, pas tel que vous l’entendez, et pourtant… Ils vous bousculent franchement pour faire ressortir de vous le meilleur. Ils sont l’épuration de vos bagages, pour illuminer l’être véritable que vous êtes.

L’heure est à l’ouverture de ces bagages, car vous voyagez depuis bien trop longtemps maintenant avec, sans même les regarder, sans même les considérer, de peur qu’ils vous ensevelissent.

Et bien non, ayez confiance, ouvrez- les en grand. C’est l’heure de la liberté de soi, celle qui permet l’épuration des compréhensions que vous êtes venus chercher dans cette vie.

Il est important de vous alléger, de vous aimer en toutes circonstances, car le monde change, votre Terre change. Ouvrez votre cœur à la nouvelle terre qui se peaufine pour vous, êtres de lumières incarnés.

En chacun de vous se trouve le bonheur simplement d’être soi-même, quoique parfois cela soit difficile pour vous. Vous aimeriez voir que la jolie facette de votre personnage. Il n'y a pas de demi personnage ou de demi parcours. Votre chemin est entier comme vous l'êtes.

Pour avancer sur ce monde instable, il vous faut regarder véritablement qui vous êtes, sans faux semblant, juste regarder. Car actuellement, nous vous montrons vos faiblesses, vos émotions bloquées… Toutes les choses qui vous ralentissent sur votre devenir. Toutes ces choses pour lesquelles vous avez fait le choix de venir en incarnation sur Terre.

Epurez… Epurez…. Epurez… vos bagages trop lourds.

En chacun de vous se trouve la vie éternelle, le bonheur à toute heure. Vous êtes complets, seulement vous n’en avez pas conscience. Acceptez-vous avec vos émotions dans chaque étape que vous vivez, le chagrin, la séparation, l’abandon… Car c’est en laissant circuler ses émotions que vous les laissez s’exprimer en vous, pour ensuite les laisser s’échapper de vous, de votre âme. Accepter la difficulté comme un cadeau, car au travers de l’épreuve c’est une magnifique preuve de vie qu’il vous est offerte. La vie est un jeu, parfois vous gagnez, parfois vous perdez. En réalité il n'y ni perdant, ni gagnant, ce n’est qu’un jeu, rien n’est vraiment réel. Alors jouez le plus possible.

Vos réactions sont les symboles de vos agissements.

Plus vous expérimentez vos profondeurs, plus vous les éclairez, ainsi vous faites monter vos vibrations.  Vous n’avez pas choisi de venir sur Terre pour faire du tourisme. Vous êtes ici, à ce moment précis, une âme en devenir.

Rien n’est figé, rien n’est perdu. Tout est à accepter.

Le regard juste n’est pas une critique. Tout ce qui vous entoure est constructif.

Votre cœur est en marche, il sait ce qui est bon pour vous.

Maintenant, choisissez ce qui est bon pour tous.

Avec tout notre amour, nous vous accompagnons.

(Message reçu en canalisation.)

Amour en vous et autour de vous

Mel

12. févr., 2017

L’illusion de la solitude.

Vous regardez seulement avec vos yeux pour voir la solitude. Elle est créée de toute pièce par votre mental. Sur le plan physique, vous êtes séparés, chacun dans votre corps, et là, la solitude peut faire son cinéma.

La solitude est un leurre. Elle n’existe pas.

Il n’y a pas de séparation entre vous. L’observation doit se faire à partir du cœur.

L’énergie d’amour qui en émane vous relie tous les uns aux autres.

Allez vous assoir dans votre cœur, ressentez l’amour infini qui y habite. L’accueil et l’ouverture de votre maison intérieure est le commencement du détachement avec la notion de « solitude ».

Lorsque vous êtes connectés au père et à la mère (Soleil, Terre), alors vous êtes accompagnés à chaque instant.

L’énergie de la Terre vous porte et vous soutient.

L’énergie du ciel vous donne des ailes.

Plus vous ouvrirez votre cœur et le trésor qui s’y cache, et plus votre vie sera merveilleusement sereine.

Rien d’extérieur ne peut combler votre cœur.

Les dépendances affectives, les syndromes d’abandon (…) se guérissent uniquement par vous-même. Votre entourage ne peut rien faire pour vous. Ils ne réussiront pas à combler l’exigence de votre besoin d’amour. Si ce manque est présent en vous c’est que vous vous êtes fermé la porte de votre maison intérieure à vous-même.

Lorsque votre cœur est ouvert, et nourrit de l’intérieur, il joue son rôle d’amour. Il vous aime et vous comble à l’infini, car votre cœur est la connexion directe avec les plans de lumière.

Un cœur ouvert d’amour peut tout traverser, le bonheur, la peine (…), car la joie intérieure est en permanence un accompagnateur divin.

La joie au cœur est la « Bonne Heure » (bonheur) pour ne plus voir la « Mauvaise Heure » (malheur).

Vous êtes bien plus grand et bien plus merveilleux que vous ne le pensez. A chaque instant, votre cœur peut se remplir pour ne plus se vider, car l’énergie d’amour circule en vous éternellement. Votre âme est centrée dans l’amour Terre – Ciel.

L’illusion est de croire que vous êtes seuls au monde. A chaque instant, vous êtes aimés au plus profond de votre être.

La force qui sort du cœur est poussée par l’infini.

Rendez grâce à la vie éternelle.

L’émerveillement de l’instant vous pousse au-delà du cœur, dans l’infini inconditionnel.

Amour en vous et autour de vous.

Mel

8. févr., 2017

L'illusion est de croire que nous sommes seuls au monde... à chaque instant nous sommes aimés au plus profond de notre être. 
La force qui sort du coeur est poussée par l'infini.
Je rends grâce à la vie éternelle. L'émerveillement de l'instant nous pousse au delà du coeur, dans l'infini inconditionnel.